retour

La Bible en un an

Vendredi 22 juin 2018

2 Rois 3.1-4.17

Joram, roi d'Israël.

3 Joram, fils d'Achab, régna sur Israël à Samarie, la dix-huitième année de Josaphat, roi de Juda. Il régna douze ans.

2 Il fit ce qui est mal aux yeux de l'Eternel, non pas toutefois comme son père et sa mère. Il renversa les statues de Baal que son père avait faites ; 3 mais il se livra aux péchés de Jéroboam, fils de Nebath, qui avait fait pécher Israël, et il ne s'en détourna point.

4 Méscha, roi de Moab, possédait des troupeaux, et il payait au roi d'Israël un tribut de cent mille agneaux et de cent mille béliers avec leur laine. 5 A la mort d'Achab, le roi de Moab se révolta contre le roi d'Israël. 6 Le roi Joram sortit alors de Samarie, et passa en revue tout Israël. 7 Il se mit en marche, et il fit dire à Josaphat, roi de Juda : Le roi de Moab s'est révolté contre moi ; veux-tu venir avec moi attaquer Moab ? Josaphat répondit : J'irai, moi comme toi, mon peuple comme ton peuple, mes chevaux comme tes chevaux. 8 Et il dit : Par quel chemin monterons-nous ? Joram dit : Par le chemin du désert d'Edom.

9 Le roi d'Israël, le roi de Juda et le roi d'Edom, partirent ; et après une marche de sept jours, ils manquèrent d'eau pour l'armée et pour les bêtes qui la suivaient. 10 Alors le roi d'Israël dit : Hélas ! l'Eternel a appelé ces trois rois pour les livrer entre les mains de Moab. 11 Mais Josaphat dit : N'y a-t-il ici aucun prophète de l'Eternel, par qui nous puissions consulter l'Eternel ? L'un des serviteurs du roi d'Israël répondit : Il y a ici Elisée, fils de Schaphath, qui versait l'eau sur les mains d'Elie. 12 Et Josaphat dit : La parole de l'Eternel est avec lui. Le roi d'Israël, Josaphat et le roi d'Edom, descendirent auprès de lui.

13 Elisée dit au roi d'Israël : Qu'y a-t-il entre moi et toi ? Va vers les prophètes de ton père et vers les prophètes de ta mère. Et le roi d'Israël lui dit : Non ! car l'Eternel a appelé ces trois rois pour les livrer entre les mains de Moab. 14 Elisée dit : L'Eternel des armées, dont je suis le serviteur, est vivant ! si je n'avais égard à Josaphat, roi de Juda, je ne ferais aucune attention à toi et je ne te regarderais pas. 15 Maintenant, amenez-moi un joueur de harpe. Et comme le joueur de harpe jouait, la main de l'Eternel fut sur Elisée. 16 Et il dit : Ainsi parle l'Eternel : Faites dans cette vallée des fosses, des fosses ! 17 Car ainsi parle l'Eternel : Vous n'apercevrez point de vent et vous ne verrez point de pluie, et cette vallée se remplira d'eau, et vous boirez, vous, vos troupeaux et votre bétail. 18 Mais cela est peu de chose aux yeux de l'Eternel. Il livrera Moab entre vos mains ; 19 vous frapperez toutes les villes fortes et toutes les villes d'élite, vous abattrez tous les bons arbres, vous boucherez toutes les sources d'eau, et vous ruinerez avec des pierres tous les meilleurs champs.

20 Or le matin, au moment de la présentation de l'offrande, voici, l'eau arriva du chemin d'Edom, et le pays fut rempli d'eau.

Guerre contre les Moabites.

21 Cependant, tous les Moabites ayant appris que les rois montaient pour les attaquer, on convoqua tous ceux en âge de porter les armes et même au-dessus, et ils se tinrent sur la frontière. 22 Ils se levèrent de bon matin, et quand le soleil brilla sur les eaux, les Moabites virent en face d'eux les eaux rouges comme du sang. 23 Ils dirent : C'est du sang ! les rois ont tiré l'épée entre eux, ils se sont frappés les uns les autres ; maintenant, Moabites, au pillage ! 24 Et ils marchèrent contre le camp d'Israël. Mais Israël se leva, et frappa Moab, qui prit la fuite devant eux. Ils pénétrèrent dans le pays, et frappèrent Moab. 25 Ils renversèrent les villes, ils jetèrent chacun des pierres dans tous les meilleurs champs et les en remplirent, ils bouchèrent toutes les sources d'eau, et ils abattirent tous les bons arbres ; et les frondeurs enveloppèrent et battirent Kir-Haréseth, dont on ne laissa que les pierres. 26 Le roi de Moab, voyant qu'il avait le dessous dans le combat, prit avec lui sept cents hommes tirant l'épée pour se frayer un passage jusqu'au roi d'Edom ; mais ils ne purent pas. 27 Il prit alors son fils premier-né, qui devait régner à sa place, et il l'offrit en holocauste sur la muraille. Et une grande indignation s'empara d'Israël, qui s'éloigna du roi de Moab et retourna dans son pays.

Miracles d'Elisée ; L'huile de la veuve.

4 Une femme d'entre les femmes des fils des prophètes cria à Elisée, en disant : Ton serviteur mon mari est mort, et tu sais que ton serviteur craignait l'Eternel ; or le créancier est venu pour prendre mes deux enfants et en faire ses esclaves. 2 Elisée lui dit : Que puis-je faire pour toi ? Dis-moi, qu'as-tu à la maison ? Elle répondit : Ta servante n'a rien du tout à la maison qu'un vase d'huile. 3 Et il dit : Va demander au dehors des vases chez tous tes voisins, des vases vides, et n'en demande pas un petit nombre. 4 Quand tu seras rentrée, tu fermeras la porte sur toi et sur tes enfants ; tu verseras dans tous ces vases, et tu mettras de côté ceux qui seront pleins. 5 Alors elle le quitta. Elle ferma la porte sur elle et sur ses enfants ; ils lui présentaient les vases, et elle versait. 6 Lorsque les vases furent pleins, elle dit à son fils : Présente-moi encore un vase. Mais il lui répondit : Il n'y a plus de vase. Et l'huile s'arrêta. 7 Elle alla le rapporter à l'homme de Dieu, et il dit : Va vendre l'huile, et paie ta dette ; et tu vivras, toi et tes fils, de ce qui restera.

Le fils de la Sunamite.

8 Un jour Elisée passait par Sunem. Il y avait là une femme de distinction, qui le pressa d'accepter à manger. Et toutes les fois qu'il passait, il se rendait chez elle pour manger. 9 Elle dit à son mari : Voici, je sais que cet homme qui passe toujours chez nous est un saint homme de Dieu. 10 Faisons une petite chambre haute avec des murs, et mettons-y pour lui un lit, une table, un siège et un chandElier, afin qu'il s'y retire quand il viendra chez nous. 11 Elisée, étant revenu à Sunem, se retira dans la chambre haute et y coucha. 12 Il dit à Guéhazi, son serviteur : Appelle cette Sunamite. Guéhazi l'appela, et elle se présenta devant lui. 13 Et Elisée dit à Guéhazi : Dis-lui : Voici, tu nous as montré tout cet empressement ; que peut-on faire pour toi ? Faut-il parler pour toi au roi ou au chef de l'armée ? Elle répondit : J'habite au milieu de mon peuple. 14 Et il dit : Que faire pour elle ? Guéhazi répondit : Mais, elle n'a point de fils, et son mari est vieux. 15 Et il dit : Appelle-la. Guéhazi l'appela, et elle se présenta à la porte. 16 Elisée lui dit : A cette même époque, l'année prochaine, tu embrasseras un fils. Et elle dit : Non ! mon seigneur, homme de Dieu, ne trompe pas ta servante !

17 Cette femme devint enceinte, et elle enfanta un fils à la même époque, l'année suivante, comme Elisée lui avait dit.

Psaumes 139

139 Au chef des chantres. De David. Psaume.

Eternel ! tu me sondes et tu me connais,

2 Tu sais quand je m'assieds et quand je me lève,
Tu pénètres de loin ma pensée ;

3 Tu sais quand je marche et quand je me couche,
Et tu pénètres toutes mes voies.

4 Car la parole n'est pas sur ma langue,
Que déjà, ô Eternel ! tu la connais entièrement.

5 Tu m'entoures par derrière et par devant,
Et tu mets ta main sur moi.

6 Une science aussi merveilleuse est au-dessus de ma portée,
Elle est trop élevée pour que je puisse la saisir.

7 Où irais-je loin de ton esprit,
Et où fuirais-je loin de ta face ?

8 Si je monte aux cieux, tu y es ;
Si je me couche au séjour des morts, t'y voilà.

9 Si je prends les ailes de l'aurore,
Et que j'aille habiter à l'extrémité de la mer,

10 Là aussi ta main me conduira,
Et ta droite me saisira.

11 Si je dis : Au moins les ténèbres me couvriront,
La nuit devient lumière autour de moi ;

12 Même les ténèbres ne sont pas obscures pour toi,
La nuit brille comme le jour,
Et les ténèbres comme la lumière.

13 C'est toi qui as formé mes reins,
Qui m'as tissé dans le sein de ma mère.

14 Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse.
Tes œuvres sont admirables,
Et mon âme le reconnaît bien.

15 Mon corps n'était point caché devant toi,
Lorsque j'ai été fait dans un lieu secret,
Tissé dans les profondeurs de la terre.

16 Quand je n'étais qu'une masse informe, tes yeux me voyaient ;
Et sur ton livre étaient tous inscrits
Les jours qui m'étaient destinés,
Avant qu'aucun d'eux existât.

17 Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables !
Que le nombre en est grand !

18 Si je les compte, elles sont plus nombreuses que les grains de sable.
Je m'éveille, et je suis encore avec toi.

19 O Dieu, puisses-tu faire mourir le méchant !
Hommes de sang, éloignez-vous de moi !

20 Ils parlent de toi d'une manière criminelle,
Ils prennent ton nom pour mentir, eux, tes ennemis !

21 Eternel, n'aurais-je pas de la haine pour ceux qui te haïssent,
Du dégoût pour ceux qui s'élèvent contre toi ?

22 Je les hais d'une parfaite haine ;
Ils sont pour moi des ennemis.

23 Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur !
Eprouve-moi, et connais mes pensées !

24 Regarde si je suis sur une mauvaise voie,
Et conduis-moi sur la voie de l'éternité !

Proverbes 17.5-6

5 Celui qui se moque du pauvre outrage celui qui l'a fait ;
Celui qui se réjouit d'un malheur ne restera pas impuni.

6 Les enfants des enfants sont la couronne des vieillards,
Et les pères sont la gloire de leurs enfants.

Romains 15.1-21

15 Nous qui sommes forts, nous devons supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, et ne pas nous complaire en nous-mêmes. 2 Que chacun de nous complaise au prochain pour ce qui est bien en vue de l'édification. 3 Car Christ ne s'est point complu en lui-même, mais, selon qu'il est écrit :

Les outrages de ceux qui t'insultent sont tombés sur moi.

4 Or, tout ce qui a été écrit d'avance l'a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l'espérance.

5 Que le Dieu de la persévérance et de la consolation vous donne d'avoir les mêmes sentiments les uns envers les autres selon Jésus-Christ, 6 afin que tous ensemble, d'une seule bouche, vous glorifiiez le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ. 7 Accueillez-vous donc les uns les autres, comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu.

8 Je dis, en effet, que Christ a été serviteur des circoncis, pour prouver la véracité de Dieu en confirmant les promesses faites aux pères, 9 tandis que les païens glorifient Dieu à cause de sa miséricorde, selon qu'il est écrit :

C'est pourquoi je te louerai parmi les nations,
Et je chanterai à la gloire de ton nom.

Il est dit encore :

10 Nations, réjouissez-vous avec son peuple !

Et encore :

11 Louez le Seigneur, vous toutes les nations,
Célébrez-le, vous tous les peuples !

12 Esaïe dit aussi :

Il sortira d'Isaï un rejeton,
Qui se lèvera pour régner sur les nations ;
Les nations espéreront en lui.

13 Que le Dieu de l'espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint-Esprit !

Réflexions de Paul sur son ministère et projets de voyage.

14 Pour ce qui vous concerne, mes frères, je suis moi-même persuadé que vous êtes pleins de bonnes dispositions, remplis de toute connaissance, et capables de vous exhorter les uns les autres. 15 Cependant, à certains égards, je vous ai écrit avec une sorte de hardiesse, comme pour réveiller vos souvenirs, à cause de la grâce que Dieu m'a faite 16 d'être ministre de Jésus-Christ parmi les païens, m'acquittant du divin service de l'Evangile de Dieu, afin que les païens lui soient une offrande agréable, étant sanctifiée par l'Esprit-Saint.

17 J'ai donc sujet de me glorifier en Jésus-Christ, pour ce qui regarde les choses de Dieu. 18 Car je n'oserais mentionner aucune chose que Christ n'ait pas faite par moi pour amener les païens à l'obéissance, par la parole et par les actes, 19 par la puissance des miracles et des prodiges, par la puissance de l'Esprit de Dieu, en sorte que, depuis Jérusalem et les pays voisins jusqu'en Illyrie, j'ai abondamment répandu l'Evangile de Christ. 20 Et je me suis fait honneur d'annoncer l'Evangile là où Christ n'avait point été nommé, afin de ne pas bâtir sur le fondement d'autrui, selon qu'il est écrit :

21 Ceux à qui il n'avait point été annoncé verront,
Et ceux qui n'en avaient point entendu parler comprendront.