retour

La Bible en un an

Jeudi 27 juin 2019

2 Rois 11.1-12.22

Athalie, reine de Juda.

11 Athalie, mère d'Achazia, voyant que son fils était mort, se leva et fit périr toute la race royale. 2 Mais Joschéba, fille du roi Joram, sœur d'Achazia, prit Joas, fils d'Achazia, et l'enleva du milieu des fils du roi, quand on les fit mourir : elle le mit avec sa nourrice dans la chambre des lits. Il fut ainsi dérobé aux regards d'Athalie, et ne fut point mis à mort. 3 Il resta six ans caché avec Joschéba dans la maison de l'Eternel. Et c'était Athalie qui régnait dans le pays.

4 La septième année, Jehojada envoya chercher les chefs de centaines des Kéréthiens et des coureurs, et il les fit venir auprès de lui dans la maison de l'Eternel. Il traita alliance avec eux et les fit jurer dans la maison de l'Eternel, et il leur montra le fils du roi. 5 Puis il leur donna ses ordres, en disant : Voici ce que vous ferez. Parmi ceux de vous qui entrent en service le jour du sabbat, un tiers doit monter la garde à la maison du roi, 6 un tiers à la porte de Sur, et un tiers à la porte derrière les coureurs : vous veillerez à la garde de la maison, de manière à en empêcher l'entrée. 7 Vos deux autres divisions, tous ceux qui sortent de service le jour du sabbat feront la garde de la maison de l'Eternel auprès du roi : 8 vous entourerez le roi de toutes parts, chacun les armes à la main, et l'on donnera la mort à quiconque s'avancera dans les rangs ; vous serez près du roi quand il sortira et quand il entrera.

9 Les chefs de centaines exécutèrent tous les ordres qu'avait donnés le sacrificateur Jehojada. Ils prirent chacun leurs gens, ceux qui entraient en service et ceux qui sortaient de service le jour du sabbat, et ils se rendirent vers le sacrificateur Jehojada. 10 Le sacrificateur remit aux chefs de centaines les lances et les boucliers qui provenaient du roi David, et qui se trouvaient dans la maison de l'Eternel. 11 Les coureurs, chacun les armes à la main, entourèrent le roi, en se plaçant depuis le côté droit jusqu'au côté gauche de la maison, près de l'autel et près de la maison. 12 Le sacrificateur fit avancer le fils du roi, et il mit sur lui le diadème et le témoignage. Ils l'établirent roi et l'oignirent, et frappant des mains, ils dirent : Vive le roi !

13 Athalie entendit le bruit des coureurs et du peuple, et elle vint vers le peuple à la maison de l'Eternel. 14 Elle regarda. Et voici, le roi se tenait sur l'estrade, selon l'usage ; les chefs et les trompettes étaient près du roi : tout le peuple du pays était dans la joie, et l'on sonnait des trompettes. Athalie déchira ses vêtements, et cria : Conspiration ! conspiration ! 15 Alors le sacrificateur Jehojada donna cet ordre aux chefs de centaines, qui étaient à la tête de l'armée : Faites-la sortir en dehors des rangs, et tuez par l'épée quiconque la suivra. Car le sacrificateur avait dit : Qu'elle ne soit pas mise à mort dans la maison de l'Eternel ! 16 On lui fit place, et elle se rendit à la maison du roi par le chemin de l'entrée des chevaux : c'est là qu'elle fut tuée.

17 Jehojada traita entre l'Eternel, le roi et le peuple, l'alliance par laquelle ils devaient être le peuple de l'Eternel ; il établit aussi l'alliance entre le roi et le peuple. 18 Tout le peuple du pays entra dans la maison de Baal, et ils la démolirent ; ils brisèrent entièrement ses autels et ses images, et ils tuèrent devant les autels Matthan, prêtre de Baal. Le sacrificateur Jehojada mit des surveillants dans la maison de l'Eternel. 19 Il prit les chefs de centaines, les Kéréthiens et les coureurs, et tout le peuple du pays ; et ils firent descendre le roi de la maison de l'Eternel, et ils entrèrent dans la maison du roi par le chemin de la porte des coureurs. Et Joas s'assit sur le trône des rois. 20 Tout le peuple du pays se réjouissait, et la ville était tranquille. On avait fait mourir Athalie par l'épée dans la maison du roi.

12 Joas avait sept ans lorsqu'il devint roi.

Joas, roi de Juda.

2 La septième année de Jéhu, Joas devint roi, et il régna quarante ans à Jérusalem. Sa mère s'appelait Tsibja, de Beer-Schéba.

3 Joas fit ce qui est droit aux yeux de l'Eternel tout le temps qu'il suivit les directions du sacrificateur Jehojada. 4 Seulement, les hauts lieux ne disparurent point ; le peuple offrait encore des sacrifices et des parfums sur les hauts lieux.

5 Joas dit aux sacrificateurs : Tout l'argent consacré qu'on apporte dans la maison de l'Eternel, l'argent ayant cours, savoir l'argent pour le rachat des personnes d'après l'estimation qui en est faite, et tout l'argent qu'il vient au cœur de quelqu'un d'apporter à la maison de l'Eternel, 6 que les sacrificateurs le prennent chacun de la part des gens de sa connaissance, et qu'ils l'emploient à réparer la maison partout où il se trouvera quelque chose à réparer. 7 Mais il arriva que, la vingt-troisième année du roi Joas, les sacrificateurs n'avaient point réparé ce qui était à réparer à la maison. 8 Le roi Joas appela le sacrificateur Jehojada et les autres sacrificateurs, et leur dit : Pourquoi n'avez-vous pas réparé ce qui est à réparer à la maison ? Maintenant, vous ne prendrez plus l'argent de vos connaissances, mais vous le livrerez pour les réparations de la maison. 9 Les sacrificateurs convinrent de ne pas prendre l'argent du peuple, et de n'être pas chargés des réparations de la maison.

Le temple réparé.

10 Alors le sacrificateur Jehojada prit un coffre, perça un trou dans son couvercle, et le plaça à côté de l'autel, à droite, sur le passage par lequel on entrait à la maison de l'Eternel. Les sacrificateurs qui avaient la garde du seuil y mettaient tout l'argent qu'on apportait dans la maison de l'Eternel. 11 Quand ils voyaient qu'il y avait beaucoup d'argent dans le coffre, le secrétaire du roi montait avec le souverain sacrificateur, et ils serraient et comptaient l'argent qui se trouvait dans la maison de l'Eternel. 12 Ils remettaient l'argent pesé entre les mains de ceux qui étaient chargés de faire exécuter l'ouvrage dans la maison de l'Eternel. Et l'on employait cet argent pour les charpentiers et pour les ouvriers qui travaillaient à la maison de l'Eternel, 13 pour les maçons et les tailleurs de pierres, pour les achats de bois et de pierres de taille nécessaires aux réparations de la maison de l'Eternel, et pour toutes les dépenses concernant les réparations de la maison. 14 Mais, avec l'argent qu'on apportait dans la maison de l'Eternel, on ne fit pour la maison de l'Eternel ni bassins d'argent, ni couteaux, ni coupes, ni trompettes, ni aucun ustensile d'or ou d'argent : 15 on le donnait à ceux qui faisaient l'ouvrage, afin qu'ils l'employassent à réparer la maison de l'Eternel. 16 On ne demandait pas de compte aux hommes entre les mains desquels on remettait l'argent pour qu'ils le donnassent à ceux qui faisaient l'ouvrage, car ils agissaient avec probité. 17 L'argent des sacrifices de culpabilité et des sacrifices d'expiation n'était point apporté dans la maison de l'Eternel : il était pour les sacrificateurs.

18 Alors Hazaël, roi de Syrie, monta et se battit contre Gath, dont il s'empara. Hazaël avait l'intention de monter contre Jérusalem. 19 Joas, roi de Juda, prit toutes les choses consacrées, ce qui avait été consacré par Josaphat, par Joram et par Achazia, ses pères, rois de Juda, ce qu'il avait consacré lui-même, et tout l'or qui se trouvait dans les trésors de la maison de l'Eternel et de la maison du roi, et il envoya le tout à Hazaël, roi de Syrie, qui ne monta pas contre Jérusalem.

20 Le reste des actions de Joas, et tout ce qu'il a fait, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois de Juda ?

21 Ses serviteurs se soulevèrent et formèrent une conspiration ; ils frappèrent Joas dans la maison de Millo, qui est à la descente de Silla. 22 Jozacar, fils de Schimeath, et Jozabad, fils de Schomer, ses serviteurs, le frappèrent, et il mourut. On l'enterra avec ses pères, dans la ville de David. Et Amatsia, son fils, régna à sa place.

Psaumes 144

144 De David.

Béni soit l'Eternel, mon rocher,
Qui exerce mes mains au combat,
Mes doigts à la bataille,

2 Mon bienfaiteur et ma forteresse,
Ma haute retraite et mon libérateur,
Mon bouclier, celui qui est mon refuge,
Qui m'assujettit mon peuple !

3 Eternel, qu'est-ce que l'homme, pour que tu le connaisses ?
Le fils de l'homme, pour que tu prennes garde à lui ?

4 L'homme est semblable à un souffle,
Ses jours sont comme l'ombre qui passe.

5 Eternel, abaisse tes cieux, et descends !
Touche les montagnes, et qu'elles soient fumantes !

6 Fais briller les éclairs, et disperse mes ennemis !
Lance tes flèches, et mets-les en déroute !

7 Etends tes mains d'en haut ;
Délivre-moi et sauve-moi des grandes eaux,
De la main des fils de l'étranger,

8 Dont la bouche profère la fausseté,
Et dont la droite est une droite mensongère.

9 O Dieu ! je te chanterai un cantique nouveau,
Je te célébrerai sur le luth à dix cordes.

10 Toi, qui donnes le salut aux rois,
Qui sauvas du glaive meurtrier
David, ton serviteur,

11 Délivre-moi et sauve-moi de la main des fils de l'étranger,
Dont la bouche profère la fausseté,
Et dont la droite est une droite mensongère !...

12 Nos fils sont comme des plantes
Qui croissent dans leur jeunesse ;
Nos filles comme les colonnes sculptées
Qui font l'ornement des palais.

13 Nos greniers sont pleins,
Regorgeant de toute espèce de provisions ;
Nos troupeaux se multiplient par milliers, par dix milliers,
Dans nos campagnes ;

14 Nos génisses sont fécondes ;
Point de désastre, point de captivité,
Point de cris dans nos rues !

15 Heureux le peuple pour qui il en est ainsi !
Heureux le peuple dont l'Eternel est le Dieu !

Proverbes 17.15-16

15 Celui qui absout le coupable et celui qui condamne le juste
Sont tous deux en abomination à l'Eternel.

16 A quoi sert l'argent dans la main de l'insensé ?
A acheter la sagesse ?... Mais il n'a point de sens.

Galates 2.15-3.14

15 Nous, nous sommes Juifs de naissance, et non pécheurs d'entre les païens. 16 Néanmoins, sachant que ce n'est pas par les œuvres de la loi que l'homme est justifié, mais par la foi en Jésus-Christ, nous aussi nous avons cru en Jésus-Christ, afin d'être justifiés par la foi en Christ et non par les œuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les œuvres de la loi. 17 Mais, tandis que nous cherchons à être justifiés par Christ, si nous étions aussi nous-mêmes trouvés pécheurs, Christ serait-il un ministre du péché ? Loin de là ! 18 Car, si je rebâtis les choses que j'ai détruites, je me constitue moi-même un transgresseur, 19 car c'est par la loi que je suis mort à la loi, afin de vivre pour Dieu. 20 J'ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi. 21 Je ne rejette pas la grâce de Dieu ; car si la justice s'obtient par la loi, Christ est donc mort en vain.

La loi et la foi.

3 O Galates, dépourvus de sens ! qui vous a fascinés, vous, aux yeux de qui Jésus-Christ a été peint comme crucifié ? 2 Voici seulement ce que je veux apprendre de vous : Est-ce par les œuvres de la loi que vous avez reçu l'Esprit, ou par la prédication de la foi ? 3 Êtes-vous tellement dépourvus de sens ? Après avoir commencé par l'Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair ? 4 Avez-vous tant souffert en vain ? si toutefois c'est en vain. 5 Celui qui vous accorde l'Esprit, et qui opère des miracles parmi vous, le fait-il donc par les œuvres de la loi, ou par la prédication de la foi ?

6 Comme Abraham crut à Dieu, et que cela lui fut imputé à justice, 7 reconnaissez donc que ce sont ceux qui ont la foi qui sont fils d'Abraham. 8 Aussi l'Ecriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, a d'avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham : Toutes les nations seront bénies en toi ! 9 de sorte que ceux qui croient sont bénis avec Abraham le croyant. 10 Car tous ceux qui s'attachent aux œuvres de la loi sont sous la malédiction ; car il est écrit : Maudit est quiconque n'observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique. 11 Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident, puisqu'il est dit : Le juste vivra par la foi. 12 Or, la loi ne procède pas de la foi ; mais elle dit : Celui qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. 13 Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous, car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois, 14 afin que la bénédiction d'Abraham eût pour les païens son accomplissement en Jésus-Christ, et que nous reçussions par la foi l'Esprit qui avait été promis.