retour

Louis Segond

Jérémie 1:6-7

Jérémie

1 Paroles de Jérémie, fils de Hilkija, l'un des sacrificateurs d'Anathoth, dans le pays de Benjamin.

2 La parole de l'Eternel lui fut adressée au temps de Josias, fils d'Amon, roi de Juda, la treizième année de son règne, 3 et au temps de Jojakim, fils de Josias, roi de Juda, jusqu'à la fin de la onzième année de Sédécias, fils de Josias, roi de Juda, jusqu'à l'époque où Jérusalem fut emmenée en captivité, au cinquième mois.

4 La parole de l'Eternel me fut adressée, en ces mots : 5 Avant que je t'eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t'avais consacré, je t'avais établi prophète des nations. 6 Je répondis : Ah ! Seigneur Eternel ! voici, je ne sais point parler, car je suis un enfant. 7 Et l'Eternel me dit : Ne dis pas : Je suis un enfant. Car tu iras vers tous ceux auprès de qui je t'enverrai, et tu diras tout ce que je t'ordonnerai. 8 Ne les crains point, car je suis avec toi pour te délivrer, dit l'Eternel. 9 Puis l'Eternel étendit sa main, et toucha ma bouche ; et l'Eternel me dit : Voici, je mets mes paroles dans ta bouche. 10 Regarde, je t'établis aujourd'hui sur les nations et sur les royaumes, pour que tu arraches et que tu abattes, pour que tu ruines et que tu détruises, pour que tu bâtisses et que tu plantes.

11 La parole de l'Eternel me fut adressée, en ces mots : Que vois-tu, Jérémie ? Je répondis : Je vois une branche d'amandier. 12 Et l'Eternel me dit : Tu as bien vu ; car je veille sur ma parole, pour l'exécuter.

13 La parole de l'Eternel me fut adressée une seconde fois, en ces mots : Que vois-tu ? Je répondis : Je vois une chaudière bouillante, du côté du septentrion. 14 Et l'Eternel me dit : C'est du septentrion que la calamité se répandra sur tous les habitants du pays. 15 Car voici, je vais appeler tous les peuples des royaumes du septentrion, dit l'Eternel ; ils viendront, et placeront chacun leur siège à l'entrée des portes de Jérusalem, contre ses murailles tout alentour, et contre toutes les villes de Juda. 16 Je prononcerai mes jugements contre eux, à cause de toute leur méchanceté, parce qu'ils m'ont abandonné et ont offert de l'encens à d'autres dieux, et parce qu'ils se sont prosternés devant l'ouvrage de leurs mains. 17 Et toi, ceins tes reins, lève-toi, et dis-leur tout ce que je t'ordonnerai. Ne tremble pas en leur présence, de peur que je ne te fasse trembler devant eux. 18 Voici, je t'établis en ce jour sur tout le pays comme une ville forte, une colonne de fer et un mur d'airain, contre les rois de Juda, contre ses chefs, contre ses sacrificateurs, et contre le peuple du pays. 19 Ils te feront la guerre, mais ils ne te vaincront pas ; car je suis avec toi pour te délivrer, dit l'Eternel.

Reproches au peuple d'Israël.

2 La parole de l'Eternel me fut adressée, en ces mots :

2 Va, et crie aux oreilles de Jérusalem :
Ainsi parle l'Eternel :
Je me souviens de ton amour lorsque tu étais jeune,
De ton affection lorsque tu étais fiancée,
Quand tu me suivais au désert,
Dans une terre inculte.

3 Israël était consacré à l'Eternel,
Il était les prémices de son revenu ;
Tous ceux qui en mangeaient se rendaient coupables,
Et le malheur fondait sur eux, dit l'Eternel.
4 Ecoutez la parole de l'Eternel, maison de Jacob,
Et vous toutes, familles de la maison d'Israël !
5 Ainsi parle l'Eternel :
Quelle iniquité vos pères ont-ils trouvée en moi,
Pour s'éloigner de moi,
Et pour aller après des choses de néant et n'être eux-mêmes que néant ?
6 Ils n'ont pas dit : Où est l'Eternel,
Qui nous a fait monter du pays d'Egypte,
Qui nous a conduits dans le désert,
Dans une terre aride et pleine de fosses,
Dans une terre où règnent la sécheresse et l'ombre de la mort,
Dans une terre par où personne ne passe,
Et où n'habite aucun homme ?

7 Je vous ai fait venir dans un pays semblable à un verger,
Pour que vous en mangiez les fruits et les meilleures productions ;
Mais vous êtes venus, et vous avez souillé mon pays,
Et vous avez fait de mon héritage une abomination.

8 Les sacrificateurs n'ont pas dit : Où est l'Eternel ?
Les dépositaires de la loi ne m'ont pas connu,
Les pasteurs m'ont été infidèles,
Les prophètes ont prophétisé par Baal,
Et sont allés après ceux qui ne sont d'aucun secours.

9 C'est pourquoi je veux encore contester avec vous, dit l'Eternel,
Je veux contester avec les enfants de vos enfants.

10 Passez aux îles de Kittim, et regardez !
Envoyez quelqu'un à Kédar, observez bien,
Et regardez s'il y a rien de semblable !

11 Y a-t-il une nation qui change ses dieux,
Quoiqu'ils ne soient pas des Dieux ?
Et mon peuple a changé sa gloire contre ce qui n'est d'aucun secours !

12 Cieux, soyez étonnés de cela ;
Frémissez d'épouvante et d'horreur ! dit l'Eternel.

13 Car mon peuple a commis un double péché :
Ils m'ont abandonné, moi qui suis une source d'eau vive,
Pour se creuser des citernes, des citernes crevassées,
Qui ne retiennent pas l'eau.

14 Israël est-il un esclave acheté, ou né dans la maison ?
Pourquoi donc devient-il une proie ?

15 Contre lui les lionceaux rugissent, poussent leurs cris,
Et ils ravagent son pays ;
Ses villes sont brûlées, il n'y a plus d'habitants.

16 Même les enfants de Noph et de Tachpanès
Te briseront le sommet de la tête.

17 Cela ne t'arrive-t-il pas
Parce que tu as abandonné l'Eternel, ton Dieu,
Lorsqu'il te dirigeait dans la bonne voie ?

18 Et maintenant, qu'as-tu à faire d'aller en Egypte,
Pour boire l'eau du Nil ?
Qu'as-tu à faire d'aller en Assyrie,
Pour boire l'eau du fleuve ?
19 Ta méchanceté te châtiera, et ton infidélité te punira,
Tu sauras et tu verras que c'est une chose mauvaise et amère
D'abandonner l'Eternel, ton Dieu,
Et de n'avoir de moi aucune crainte,
Dit le Seigneur, l'Eternel des armées.

20 Tu as dès longtemps brisé ton joug,
Rompu tes liens,
Et tu as dit : Je ne veux plus être dans la servitude !
Mais sur toute colline élevée
Et sous tout arbre vert
Tu t'es courbée comme une prostituée.

21 Je t'avais plantée comme une vigne excellente
Et du meilleur plant ;
Comment as-tu changé,
Dégénéré en une vigne étrangère ?

22 Quand tu te laverais avec du nitre,
Quand tu emploierais beaucoup de potasse,
Ton iniquité resterait marquée devant moi,
Dit le Seigneur, l'Eternel.

23 Comment dirais-tu : Je ne me suis point souillée,
Je ne suis point allée après les Baals ?
Regarde tes pas dans la vallée,
Reconnais ce que tu as fait,
Dromadaire à la course légère et vagabonde !

24 Anesse sauvage, habituée au désert,
Haletante dans l'ardeur de sa passion,
Qui l'empêchera de satisfaire son désir ?
Tous ceux qui la cherchent n'ont pas à se fatiguer ;
Ils la trouvent pendant son mois.

25 Ne t'expose pas à avoir les pieds nus,
Ne dessèche pas ton gosier !
Mais tu dis : C'est en vain, non !
Car j'aime les dieux étrangers, je veux aller après eux.

26 Comme un voleur est confus lorsqu'il est surpris,
Ainsi seront confus ceux de la maison d'Israël,
Eux, leurs rois, leurs chefs,
Leurs sacrificateurs et leurs prophètes.

27 Ils disent au bois : Tu es mon père !
Et à la pierre : Tu m'as donné la vie !
Car ils me tournent le dos, ils ne me regardent pas.
Et quand ils sont dans le malheur, ils disent :
Lève-toi, sauve-nous !

28 Où donc sont tes dieux que tu t'es faits ?
Qu'ils se lèvent, s'ils peuvent te sauver au temps du malheur !
Car tu as autant de dieux que de villes, ô Juda !

29 Pourquoi contesteriez-vous avec moi ?
Vous m'avez tous été infidèles, dit l'Eternel.

30 En vain ai-je frappé vos enfants ;
Ils n'ont point eu égard à la correction ;
Votre glaive a dévoré vos prophètes,
Comme un lion destructeur.

31 Hommes de cette génération, considérez la parole de l'Eternel !
Ai-je été pour Israël un désert,
Ou un pays d'épaisses ténèbres ?
Pourquoi mon peuple dit-il : Nous sommes libres,
Nous ne voulons pas retourner à toi ?

32 La jeune fille oublie-t-elle ses ornements,
La fiancée sa ceinture ?
Et mon peuple m'a oublié
Depuis des jours sans nombre.

33 Comme tu es habile dans tes voies pour chercher ce que tu aimes !
C'est même au crime que tu les exerces.
34 Jusque sur les pans de ton habit se trouve
Le sang de pauvres innocents,
Que tu n'as pas surpris faisant effraction.
35 Malgré cela, tu dis : Oui, je suis innocente !
Certainement sa colère s'est détournée de moi !
Voici, je vais contester avec toi,
Parce que tu dis : Je n'ai point péché.
36 Pourquoi tant d'empressement à changer ton chemin ?
C'est de l'Egypte que viendra ta honte,
Comme elle est venue de l'Assyrie.

37 De là aussi tu sortiras, les mains sur la tête ;
Car l'Eternel rejette ceux en qui tu te confies,
Et tu ne réussiras pas auprès d'eux.

3 Il dit : Lorsqu'un homme répudie sa femme,
Qu'elle le quitte et devient la femme d'un autre,
Cet homme retourne-t-il encore vers elle ?
Le pays même ne serait-il pas souillé ?
Et toi, tu t'es prostituée à de nombreux amants,
Et tu reviendrais à moi ! dit l'Eternel.

2 Lève tes yeux vers les hauteurs, et regarde !
Où ne t'es-tu pas prostituée !
Tu te tenais sur les chemins, comme l'Arabe dans le désert,
Et tu as souillé le pays par tes prostitutions et par ta méchanceté.

3 Aussi les pluies ont-elles été retenues,
Et la pluie du printemps a-t-elle manqué ;
Mais tu as eu le front d'une femme prostituée,
Tu n'as pas voulu avoir honte.

4 Maintenant, n'est-ce pas ? tu cries vers moi : Mon père !
Tu as été l'ami de ma jeunesse !

5 Gardera-t-il à toujours sa colère ?
La conservera-t-il à jamais ?
Et voici, tu as dit, tu as fait des choses criminelles, tu les as consommées.

Exhortations à la repentance.

6 L'Eternel me dit, au temps du roi Josias : As-tu vu ce qu'a fait l'infidèle Israël ? Elle est allée sur toute montagne élevée et sous tout arbre vert, et là elle s'est prostituée. 7 Je disais : Après avoir fait toutes ces choses, elle reviendra à moi. Mais elle n'est pas revenue. Et sa sœur, la perfide Juda, en a été témoin. 8 Quoique j'eusse répudié l'infidèle Israël à cause de tous ses adultères, et que je lui eusse donné sa lettre de divorce, j'ai vu que la perfide Juda, sa sœur, n'a point eu de crainte, et qu'elle est allée se prostituer pareillement. 9 Par sa criante impudicité Israël a souillé le pays, elle a commis un adultère avec la pierre et le bois. 10 Malgré tout cela, la perfide Juda, sa sœur, n'est pas revenue à moi de tout son cœur ; c'est avec fausseté qu'elle l'a fait, dit l'Eternel.

11 L'Eternel me dit :

L'infidèle Israël paraît innocente
En comparaison de la perfide Juda.

12 Va, crie ces paroles vers le septentrion, et dis :
Reviens, infidèle Israël ! dit l'Eternel.
Je ne jetterai pas sur vous un regard sévère ;
Car je suis miséricordieux, dit l'Eternel,
Je ne garde pas ma colère à toujours.

13 Reconnais seulement ton iniquité,
Reconnais que tu as été infidèle à l'Eternel, ton Dieu,
Que tu as dirigé çà et là tes pas vers les dieux étrangers,
Sous tout arbre vert,
Et que tu n'as pas écouté ma voix, dit l'Eternel.

14 Revenez, enfants rebelles, dit l'Eternel ;
Car je suis votre maître.
Je vous prendrai, un d'une ville, deux d'une famille,
Et je vous ramènerai dans Sion.

15 Je vous donnerai des bergers selon mon cœur,
Et ils vous paîtront avec intelligence et avec sagesse.

16 Lorsque vous aurez multiplié et fructifié dans le pays,
En ces jours-là, dit l'Eternel,
On ne parlera plus de l'arche de l'alliance de l'Eternel ;
Elle ne viendra plus à la pensée ;
On ne se la rappellera plus, on ne s'apercevra plus de son absence,
Et l'on n'en fera point une autre.

17 En ce temps-là, on appellera Jérusalem le trône de l'Eternel ;
Toutes les nations s'assembleront à Jérusalem, au nom de l'Eternel,
Et elles ne suivront plus les penchants de leur mauvais cœur.

18 En ces jours,
La maison de Juda marchera avec la maison d'Israël ;
Elles viendront ensemble du pays du septentrion
Au pays dont j'ai donné la possession à vos pères.

19 Je disais : Comment te mettrai-je parmi mes enfants,
Et te donnerai-je un pays de délices,
Un héritage, le plus bel ornement des nations ?
Je disais : Tu m'appelleras : Mon père !
Et tu ne te détourneras pas de moi.

20 Mais, comme une femme est infidèle à son amant,
Ainsi vous m'avez été infidèles, maison d'Israël,
Dit l'Eternel.

21 Une voix se fait entendre sur les lieux élevés ;
Ce sont les pleurs, les supplications des enfants d'Israël ;
Car ils ont perverti leur voie,
Ils ont oublié l'Eternel, leur Dieu.

22 Revenez, enfants rebelles,
Je pardonnerai vos infidélités.
Nous voici, nous allons à toi,
Car tu es l'Eternel, notre Dieu.

23 Oui, le bruit qui vient des collines et des montagnes n'est que mensonge ;
Oui, c'est en l'Eternel, notre Dieu, qu'est le salut d'Israël.

24 Les idoles ont dévoré le produit du travail de nos pères,
Dès notre jeunesse,
Leurs brebis et leurs bœufs, leurs fils et leurs filles.

25 Nous avons notre honte pour couche,
Et notre ignominie pour couverture ;
Car nous avons péché contre l'Eternel, notre Dieu,
Nous et nos pères, dès notre jeunesse jusqu'à ce jour,
Et nous n'avons pas écouté la voix de l'Eternel, notre Dieu.

4 Israël, si tu reviens, si tu reviens à moi, dit l'Eternel,
Si tu ôtes tes abominations de devant moi,
Tu ne seras plus errant.

2 Si tu jures : L'Eternel est vivant !
Avec vérité, avec droiture et avec justice,
Alors les nations seront bénies en lui,
Et se glorifieront en lui.

3 Car ainsi parle l'Eternel aux hommes de Juda et de Jérusalem :
Défrichez-vous un champ nouveau,
Et ne semez pas parmi les épines.

4 Circoncisez-vous pour l'Eternel, circoncisez vos cœurs,
Hommes de Juda et habitants de Jérusalem,
De peur que ma colère n'éclate comme un feu,
Et ne s'enflamme, sans qu'on puisse l'éteindre,
A cause de la méchanceté de vos actions.

Une invasion étrangère.

5 Annoncez en Juda, publiez à Jérusalem,
Et dites : Sonnez de la trompette dans le pays !
Criez à pleine voix, et dites :
Rassemblez-vous, et allons dans les villes fortes !

6 Elevez une bannière vers Sion,
Fuyez, ne vous arrêtez pas !
Car je fais venir du septentrion le malheur
Et un grand désastre.

7 Le lion s'élance de son taillis,
Le destructeur des nations est en marche, il a quitté son lieu,
Pour ravager ton pays ;
Tes villes seront ruinées, il n'y aura plus d'habitants.

8 C'est pourquoi couvrez-vous de sacs, pleurez et gémissez ;
Car la colère ardente de l'Eternel ne se détourne pas de nous.

9 En ce jour-là, dit l'Eternel,
Le roi et les chefs perdront courage,
Les sacrificateurs seront étonnés,
Et les prophètes stupéfaits.

10 Je dis : Ah ! Seigneur Eternel !
Tu as donc trompé ce peuple et Jérusalem, en disant :
Vous aurez la paix !
Et cependant l'épée menace leur vie.

11 En ce temps-là, il sera dit à ce peuple et à Jérusalem :
Un vent brûlant souffle des lieux élevés du désert
Sur le chemin de la fille de mon peuple,
Non pour vanner ni pour nettoyer le grain.

12 C'est un vent impétueux qui vient de là jusqu'à moi.
Maintenant, je prononcerai leur sentence.

13 Voici, le destructeur s'avance comme les nuées ;
Ses chars sont comme un tourbillon,
Ses chevaux sont plus légers que les aigles.
Malheur à nous, car nous sommes détruits !

14 Purifie ton cœur du mal, Jérusalem,
Afin que tu sois sauvée !
Jusques à quand garderas-tu dans ton cœur tes pensées iniques ?

15 Car une voix qui part de Dan annonce la calamité,
Elle la publie depuis la montagne d'Ephraïm.

16 Dites-le aux nations, faites-le connaître à Jérusalem :
Des assiégeants viennent d'une terre lointaine ;
Ils poussent des cris contre les villes de Juda.

17 Comme ceux qui gardent un champ, ils entourent Jérusalem,
Car elle s'est révoltée contre moi, dit l'Eternel.

18 C'est là le produit de tes voies et de tes actions,
C'est là le produit de ta méchanceté ;
Certes cela est amer, cela pénètre jusqu'à ton cœur.

19 Mes entrailles ! mes entrailles : je souffre au dedans de mon cœur,
Le cœur me bat, je ne puis me taire ;
Car tu entends, mon âme, le son de la trompette,
Le cri de guerre.

20 On annonce ruine sur ruine,
Car tout le pays est ravagé ;
Mes tentes sont ravagées tout à coup,
Mes pavillons en un instant.

21 Jusques à quand verrai-je la bannière,
Et entendrai-je le son de la trompette ?

22 Certainement mon peuple est fou, il ne me connaît pas ;
Ce sont des enfants insensés, dépourvus d'intelligence ;
Ils sont habiles pour faire le mal,
Mais ils ne savent pas faire le bien.

23 Je regarde la terre, et voici, elle est informe et vide ;
Les cieux, et leur lumière a disparu.

24 Je regarde les montagnes, et voici, elles sont ébranlées ;
Et toutes les collines chancellent.

25 Je regarde, et voici, il n'y a point d'homme ;
Et tous les oiseaux des cieux ont pris la fuite.

26 Je regarde, et voici, le Carmel est un désert ;
Et toutes ses villes sont détruites, devant l'Eternel,
Devant son ardente colère.

27 Car ainsi parle l'Eternel :
Tout le pays sera dévasté ;
Mais je ne ferai pas une entière destruction.

28 A cause de cela, le pays est en deuil,
Et les cieux en haut sont obscurcis ;
Car je l'ai dit, je l'ai résolu,
Et je ne m'en repens pas, je ne me rétracterai pas.

29 Au bruit des cavaliers et des archers, toutes les villes sont en fuite ;
On entre dans les bois, on monte sur les rochers ;
Toutes les villes sont abandonnées, il n'y a plus d'habitants.

30 Et toi, dévastée, que vas-tu faire ?
Tu te revêtiras de cramoisi, tu te pareras d'ornements d'or,
Tu mettras du fard à tes yeux ;
Mais c'est en vain que tu t'embelliras ;
Tes amants te méprisent,
Ils en veulent à ta vie.

31 Car j'entends des cris comme ceux d'une femme en travail,
Des cris d'angoisse comme dans un premier enfantement.
C'est la voix de la fille de Sion ; elle soupire, elle étend les mains :
Malheureuse que je suis ! je succombe sous les meurtriers !

5 Parcourez les rues de Jérusalem,
Regardez, informez-vous, cherchez dans les places,
S'il s'y trouve un homme, s'il y en a un
Qui pratique la justice, qui s'attache à la vérité,
Et je pardonne à Jérusalem.

2 Même quand ils disent : L'Eternel est vivant !
C'est faussement qu'ils jurent.

3 Eternel, tes yeux n'aperçoivent-ils pas la vérité ?
Tu les frappes, et ils ne sentent rien ;
Tu les consumes, et ils ne veulent pas recevoir instruction ;
Ils prennent un visage plus dur que le roc,
Ils refusent de se convertir.

4 Je disais : Ce ne sont que les petits ;
Ils agissent en insensés, parce qu'ils ne connaissent pas la voie de l'Eternel,
La loi de leur Dieu.

5 J'irai vers les grands, et je leur parlerai ;
Car eux, ils connaissent la voie de l'Eternel,
La loi de leur Dieu ;
Mais ils ont tous aussi brisé le joug,
Rompu les liens.

6 C'est pourquoi le lion de la forêt les tue,
Le loup du désert les détruit,
La panthère est aux aguets devant leurs villes ;
Tous ceux qui en sortiront seront déchirés ;
Car leurs transgressions sont nombreuses,
Leurs infidélités se sont multipliées.

7 Pourquoi te pardonnerais-je ?
Tes enfants m'ont abandonné,
Et ils jurent par des dieux qui n'existent pas.
J'ai reçu leurs serments, et ils se livrent à l'adultère,
Ils sont en foule dans la maison de la prostituée.

8 Semblables à des chevaux bien nourris, qui courent çà et là,
Ils hennissent chacun après la femme de son prochain.

9 Ne châtierais-je pas ces choses-là, dit l'Eternel,
Ne me vengerais-je pas d'une pareille nation ?

10 Montez sur ses murailles, et abattez,
Mais ne détruisez pas entièrement !
Enlevez ses ceps
Qui n'appartiennent point à l'Eternel !

11 Car la maison d'Israël et la maison de Juda m'ont été infidèles,
Dit l'Eternel.

12 Ils renient l'Eternel, ils disent : Il n'existe pas !
Et le malheur ne viendra pas sur nous,
Nous ne verrons ni l'épée ni la famine.

13 Les prophètes ne sont que du vent,
Et personne ne parle en eux.
Qu'il leur soit fait ainsi !

14 C'est pourquoi ainsi parle l'Eternel, le Dieu des armées :
Parce que vous avez dit cela,
Voici, je veux que ma parole dans ta bouche soit du feu,
Et ce peuple du bois, et que ce feu les consume.

15 Voici, je fais venir de loin une nation contre vous, maison d'Israël,
Dit l'Eternel ;
C'est une nation forte, c'est une nation ancienne,
Une nation dont tu ne connais pas la langue,
Et dont tu ne comprendras point les paroles.

16 Son carquois est comme un sépulcre ouvert ;
Ils sont tous des héros.

17 Elle dévorera ta moisson et ton pain,
Elle dévorera tes fils et tes filles,
Elle dévorera tes brebis et tes bœufs,
Elle dévorera ta vigne et ton figuier ;
Elle détruira par l'épée tes villes fortes dans lesquelles tu te confies.

18 Mais en ces jours, dit l'Eternel,
Je ne vous détruirai pas entièrement.

19 Si vous dites alors :
Pourquoi l'Eternel, notre Dieu, nous fait-il tout cela ?
Tu leur répondras : Comme vous m'avez abandonné,
Et que vous avez servi des dieux étrangers dans votre pays,
Ainsi vous servirez des étrangers dans un pays qui n'est pas le vôtre.

20 Annoncez ceci à la maison de Jacob,
Publiez-le en Juda, et dites :

21 Ecoutez ceci, peuple insensé, et qui n'as point de cœur !
Ils ont des yeux et ne voient point,
Ils ont des oreilles et n'entendent point.

22 Ne me craindrez-vous pas, dit l'Eternel,
Ne tremblerez-vous pas devant moi ?
C'est moi qui ai donné à la mer le sable pour limite,
Limite éternelle qu'elle ne doit pas franchir ;
Ses flots s'agitent, mais ils sont impuissants ;
Ils mugissent, mais ils ne la franchissent pas.

23 Ce peuple a un cœur indocile et rebelle ;
Ils se révoltent, et s'en vont.

24 Ils ne disent pas dans leur cœur :
Craignons l'Eternel, notre Dieu,
Qui donne la pluie en son temps,
La pluie de la première et de l'arrière saison,
Et qui nous réserve les semaines destinées à la moisson.

25 C'est à cause de vos iniquités que ces dispensations n'ont pas lieu,
Ce sont vos péchés qui vous privent de ces biens.

26 Car il se trouve parmi mon peuple des méchants ;
Ils épient comme l'oiseleur qui dresse des pièges,
Ils tendent des filets, et prennent des hommes.

27 Comme une cage est remplie d'oiseaux,
Leurs maisons sont remplies de fraude ;
C'est ainsi qu'ils deviennent puissants et riches.

28 Ils s'engraissent, ils sont brillants d'embonpoint ;
Ils dépassent toute mesure dans le mal,
Ils ne défendent pas la cause, la cause de l'orphelin, et ils prospèrent ;
Ils ne font pas droit aux indigents.

29 Ne châtierais-je pas ces choses-là, dit l'Eternel,
Ne me vengerais-je pas d'une pareille nation ?

30 Des choses horribles, abominables,
Se font dans le pays.

31 Les prophètes prophétisent avec fausseté,
Les sacrificateurs dominent sous leur conduite,
Et mon peuple prend plaisir à cela.
Que ferez-vous à la fin ?

6 Fuyez, enfants de Benjamin, du milieu de Jérusalem,
Sonnez de la trompette à Tekoa,
Elevez un signal à Beth-Hakkérem !
Car on voit venir du septentrion le malheur
Et un grand désastre.

2 La belle et la délicate,
Je la détruis, la fille de Sion !

3 Vers elle marchent des bergers avec leurs troupeaux ;
Ils dressent des tentes autour d'elle,
Ils broutent chacun sa part.

4 Préparez-vous à l'attaquer !
Allons ! montons en plein midi !...
Malheureusement pour nous, le jour baisse,
Les ombres du soir s'allongent.

5 Allons ! montons de nuit !
Détruisons ses palais !

6 Car ainsi parle l'Eternel des armées :
Abattez les arbres,
Elevez des terrasses contre Jérusalem !
C'est la ville qui doit être châtiée ;
Il n'y a qu'oppression au milieu d'elle.

7 Comme un puits fait jaillir ses eaux,
Ainsi elle fait jaillir sa méchanceté ;
Il n'est bruit en son sein que de violence et de ruine ;
Sans cesse à mes regards s'offrent la douleur et les plaies.

8 Reçois instruction, Jérusalem,
De peur que je ne m'éloigne de toi,
Que je ne fasse de toi un désert,
Un pays inhabité !

9 Ainsi parle l'Eternel des armées :
On grappillera comme une vigne les restes d'Israël.
Portes-y de nouveau la main,
Comme le vendangeur sur les ceps.

10 A qui m'adresser, et qui prendre à témoin pour qu'on écoute ?
Voici, leur oreille est incirconcise,
Et ils sont incapables d'être attentifs ;
Voici, la parole de l'Eternel est pour eux un opprobre,
Ils n'y trouvent aucun plaisir.

11 Je suis plein de la fureur de l'Eternel, je ne puis la contenir.
Répands-la sur l'enfant dans la rue,
Et sur les assemblées des jeunes gens.
Car l'homme et la femme seront pris,
Le vieillard et celui qui est chargé de jours.

12 Leurs maisons passeront à d'autres,
Les champs et les femmes aussi,
Quand j'étendrai ma main sur les habitants du pays,
Dit l'Eternel.

13 Car depuis le plus petit jusqu'au plus grand,
Tous sont avides de gain ;
Depuis le prophète jusqu'au sacrificateur,
Tous usent de tromperie.

14 Ils pansent à la légère la plaie de la fille de mon peuple :
Paix ! paix ! disent-ils ;
Et il n'y a point de paix ;

15 Ils seront confus, car ils commettent des abominations ;
Ils ne rougissent pas, ils ne connaissent pas la honte ;
C'est pourquoi ils tomberont avec ceux qui tombent,
Ils seront renversés quand je les châtierai,
Dit l'Eternel.

16 Ainsi parle l'Eternel :
Placez-vous sur les chemins, regardez,
Et demandez quels sont les anciens sentiers,
Quelle est la bonne voie ; marchez-y,
Et vous trouverez le repos de vos âmes !
Mais ils répondent : Nous n'y marcherons pas.

17 J'ai mis près de vous des sentinelles :
Soyez attentifs au son de la trompette !
Mais ils répondent : Nous n'y serons pas attentifs.

18 C'est pourquoi écoutez, nations !
Sachez ce qui leur arrivera, assemblée des peuples !

19 Ecoute, terre !
Voici, je fais venir sur ce peuple le malheur,
Fruit de ses pensées ;
Car ils n'ont point été attentifs à mes paroles,
Ils ont méprisé ma loi.

20 Qu'ai-je besoin de l'encens qui vient de Séba,
Du roseau aromatique d'un pays lointain ?
Vos holocaustes ne me plaisent point,
Et vos sacrifices ne me sont point agréables.

21 C'est pourquoi ainsi parle l'Eternel :
Voici, je mettrai devant ce peuple des pierres d'achoppement,
Contre lesquelles se heurteront ensemble pères et fils,
Voisins et amis, et ils périront.

22 Ainsi parle l'Eternel :
Voici, un peuple vient du pays du septentrion,
Une grande nation se lève des extrémités de la terre.

23 Ils portent l'arc et le javelot ;
Ils sont cruels, sans miséricorde ;
Leur voix mugit comme la mer ;
Ils sont montés sur des chevaux,
Prêts à combattre comme un seul homme,
Contre toi, fille de Sion !

24 Au bruit de leur approche,
Nos mains s'affaiblissent,
L'angoisse nous saisit,
Comme la douleur d'une femme qui accouche.

25 Ne sortez pas dans les champs,
N'allez pas sur les chemins ;
Car là est le glaive de l'ennemi,
Et l'épouvante règne à l'entour !

26 Fille de mon peuple, couvre-toi d'un sac et roule-toi dans la cendre,
Prends le deuil comme pour un fils unique,
Verse des larmes, des larmes amères !
Car le dévastateur vient sur nous à l'improviste.

27 Je t'avais établi en observation parmi mon peuple,
Comme une forteresse,
Pour que tu connusses et sondasses leur voie.

28 Ils sont tous des rebelles, des calomniateurs,
De l'airain et du fer ;
Ils sont tous corrompus.

29 Le soufflet est brûlant,
Le plomb est consumé par le feu ;
C'est en vain qu'on épure,
Les scories ne se détachent pas.

30 On les appelle de l'argent méprisable,
Car l'Eternel les a rejetés.

Censures et menaces.

7 La parole qui fut adressée à Jérémie de la part de l'Eternel, en ces mots :

2 Place-toi à la porte de la maison de l'Eternel,
Et là publie cette parole,
Et dis : Ecoutez la parole de l'Eternel,
Vous tous, hommes de Juda, qui entrez par ces portes,
Pour vous prosterner devant l'Eternel !

3 Ainsi parle l'Eternel des armées, le Dieu d'Israël :
Réformez vos voies et vos œuvres,
Et je vous laisserai demeurer dans ce lieu.

4 Ne vous livrez pas à des espérances trompeuses, en disant :
C'est ici le temple de l'Eternel, le temple de l'Eternel,
Le temple de l'Eternel !

5 Si vous réformez vos voies et vos œuvres,
Si vous pratiquez la justice envers les uns et les autres,

6 Si vous n'opprimez pas l'étranger, l'orphelin et la veuve,
Si vous ne répandez pas en ce lieu le sang innocent,
Et si vous n'allez pas après d'autres dieux, pour votre malheur,

7 Alors je vous laisserai demeurer dans ce lieu,
Dans le pays que j'ai donné à vos pères,
D'éternité en éternité.

8 Mais voici, vous vous livrez à des espérances trompeuses,
Qui ne servent à rien.

9 Quoi ! dérober, tuer, commettre des adultères,
Jurer faussement, offrir de l'encens à Baal,
Aller après d'autres dieux que vous ne connaissez pas !...

10 Puis vous venez vous présenter devant moi,
Dans cette maison sur laquelle mon nom est invoqué,
Et vous dites : Nous sommes délivrés !...
Et c'est afin de commettre toutes ces abominations !

11 Est-elle à vos yeux une caverne de voleurs,
Cette maison sur laquelle mon nom est invoqué ?
Je le vois moi-même, dit l'Eternel.

12 Allez donc au lieu qui m'était consacré à Silo,
Où j'avais fait autrefois résider mon nom.
Et voyez comment je l'ai traité,
A cause de la méchanceté de mon peuple d'Israël.

13 Et maintenant, puisque vous avez commis toutes ces actions,
Dit l'Eternel,
Puisque je vous ai parlé dès le matin et que vous n'avez pas écouté,
Puisque je vous ai appelés et que vous n'avez pas répondu,

14 Je traiterai la maison sur laquelle mon nom est invoqué,
Sur laquelle vous faites reposer votre confiance,
Et le lieu que j'ai donné à vous et à vos pères,
De la même manière que j'ai traité Silo ;

15 Et je vous rejetterai loin de ma face,
Comme j'ai rejeté tous vos frères,
Toute la postérité d'Ephraïm.

16 Et toi, n'intercède pas en faveur de ce peuple,
N'élève pour eux ni supplications ni prières,
Ne fais pas des instances auprès de moi ;
Car je ne t'écouterai pas.

17 Ne vois-tu pas ce qu'ils font dans les villes de Juda
Et dans les rues de Jérusalem ?

18 Les enfants ramassent du bois,
Les pères allument le feu,
Et les femmes pétrissent la pâte,
Pour préparer des gâteaux à la reine du ciel,
Et pour faire des libations à d'autres dieux,
Afin de m'irriter.

19 Est-ce moi qu'ils irritent ? dit l'Eternel ;
N'est-ce pas eux-mêmes,
A leur propre confusion ?

20 C'est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l'Eternel :
Voici, ma colère et ma fureur se répandent sur ce lieu,
Sur les hommes et sur les bêtes,
Sur les arbres des champs et sur les fruits de la terre ;
Elle brûlera, et ne s'éteindra point.

21 Ainsi parle l'Eternel des armées, le Dieu d'Israël :
Ajoutez vos holocaustes à vos sacrifices,
Et mangez-en la chair !

22 Car je n'ai point parlé avec vos pères et je ne leur ai donné aucun ordre,
Le jour où je les ai fait sortir du pays d'Egypte,
Au sujet des holocaustes et des sacrifices.

23 Mais voici l'ordre que je leur ai donné :
Ecoutez ma voix,
Et je serai votre Dieu,
Et vous serez mon peuple ;
Marchez dans toutes les voies que je vous prescris,
Afin que vous soyez heureux.

24 Et ils n'ont point écouté, ils n'ont point prêté l'oreille ;
Ils ont suivi les conseils, les penchants de leur mauvais cœur,
Ils ont été en arrière et non en avant.

25 Depuis le jour où vos pères sont sortis du pays d'Egypte,
Jusqu'à ce jour,
Je vous ai envoyé tous mes serviteurs, les prophètes,
Je les ai envoyés chaque jour, dès le matin.

26 Mais ils ne m'ont point écouté, ils n'ont point prêté l'oreille ;
Ils ont raidi leur cou,
Ils ont fait le mal plus que leurs pères.

27 Si tu leur dis toutes ces choses, ils ne t'écouteront pas ;
Si tu cries vers eux, ils ne te répondront pas.

28 Alors dis-leur :
C'est ici la nation qui n'écoute pas la voix de l'Eternel, son Dieu,
Et qui ne veut pas recevoir instruction ;
La vérité a disparu, elle s'est retirée de leur bouche.

29 Coupe ta chevelure, et jette-la au loin ;
Monte sur les hauteurs, et prononce une complainte !
Car l'Eternel rejette
Et repousse la génération qui a provoqué sa fureur.

30 Car les enfants de Juda ont fait ce qui est mal à mes yeux,
Dit l'Eternel ;
Ils ont placé leurs abominations
Dans la maison sur laquelle mon nom est invoqué,
Afin de la souiller.

31 Ils ont bâti des hauts lieux à Topheth dans la vallée de Ben-Hinnom,
Pour brûler au feu leurs fils et leurs filles :
Ce que je n'avais point ordonné,
Ce qui ne m'était point venu à la pensée.

32 C'est pourquoi voici, les jours viennent, dit l'Eternel,
Où l'on ne dira plus Topheth et la vallée de Ben-Hinnom,
Mais où l'on dira la vallée du carnage ;
Et l'on enterrera les morts à Topheth par défaut de place.

33 Les cadavres de ce peuple seront la pâture
Des oiseaux du ciel et des bêtes de la terre ;
Et il n'y aura personne pour les troubler.

34 Je ferai cesser dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem
Les cris de réjouissance et les cris d'allégresse,
Les chants du fiancé et les chants de la fiancée ;
Car le pays sera un désert.