retour

La Bible en un an

Vendredi 20 mai 2022

1 Samuel 26.1-28.25

David dans le camp de Saül.

26 Les Ziphiens allèrent auprès de Saül à Guibea, et dirent : David n'est-il pas caché sur la colline de Hakila, en face du désert ? 2 Saül se leva et descendit au désert de Ziph, avec trois mille hommes de l'élite d'Israël, pour chercher David dans le désert de Ziph. 3 Il campa sur la colline de Hakila, en face du désert, près du chemin. David était dans le désert ; et s'étant aperçu que Saül marchait à sa poursuite au désert, 4 il envoya des espions, et apprit avec certitude que Saül était arrivé. 5 Alors David se leva et vint au lieu où Saül était campé, et il vit la place où couchait Saül, avec Abner, fils de Ner, chef de son armée. Saül couchait au milieu du camp, et le peuple campait autour de lui.

6 David prit la parole, et s'adressant à Achimélec, Héthien, et à Abischaï, fils de Tseruja et frère de Joab, il dit : Qui veut descendre avec moi dans le camp vers Saül ? Et Abischaï répondit : Moi, je descendrai avec toi. 7 David et Abischaï allèrent de nuit vers le peuple. Et voici, Saül était couché et dormait au milieu du camp, et sa lance était fixée en terre à son chevet. Abner et le peuple étaient couchés autour de lui. 8 Abischaï dit à David : Dieu livre aujourd'hui ton ennemi entre tes mains ; laisse-moi, je te prie, le frapper de ma lance et le clouer en terre d'un seul coup, pour que je n'aie pas à y revenir. 9 Mais David dit à Abischaï : Ne le détruis pas ! car qui pourrait impunément porter la main sur l'oint de l'Eternel ? 10 Et David dit : L'Eternel est vivant ! c'est à l'Eternel seul à le frapper, soit que son jour vienne et qu'il meure, soit qu'il descende sur un champ de bataille et qu'il y périsse. 11 Loin de moi, par l'Eternel ! de porter la main sur l'oint de l'Eternel ! Prends seulement la lance qui est à son chevet, avec la cruche d'eau, et allons-nous-en. 12 David prit donc la lance et la cruche d'eau qui étaient au chevet de Saül ; et ils s'en allèrent. Personne ne les vit ni ne s'aperçut de rien, et personne ne se réveilla, car ils dormaient tous d'un profond sommeil dans lequel l'Eternel les avait plongés.

Saül encore épargné par David.

13 David passa de l'autre côté, et s'arrêta au loin sur le sommet de la montagne, à une grande distance du camp. 14 Et il cria au peuple et à Abner, fils de Ner : Ne répondras-tu pas, Abner ? Abner répondit : Qui es-tu, toi qui pousses des cris vers le roi ? 15 Et David dit à Abner : N'es-tu pas un homme ? et qui est ton pareil en Israël ? Pourquoi donc n'as-tu pas gardé le roi, ton maître ? Car quelqu'un du peuple est venu pour tuer le roi, ton maître. 16 Ce que tu as fait là n'est pas bien. L'Eternel est vivant ! vous méritez la mort, pour n'avoir pas veillé sur votre maître, sur l'oint de l'Eternel. Regarde maintenant où sont la lance du roi et la cruche d'eau, qui étaient à son chevet !

17 Saül reconnut la voix de David, et dit : Est-ce bien ta voix, mon fils David ? Et David répondit : C'est ma voix, ô roi, mon seigneur ! 18 Et il dit : Pourquoi mon seigneur poursuit-il son serviteur ? Qu'ai-je fait, et de quoi suis-je coupable ? 19 Que le roi, mon seigneur, daigne maintenant écouter les paroles de son serviteur : si c'est l'Eternel qui t'excite contre moi, qu'il agrée le parfum d'une offrande ; mais si ce sont des hommes, qu'ils soient maudits devant l'Eternel, puisqu'ils me chassent aujourd'hui pour me détacher de l'héritage de l'Eternel, et qu'ils me disent : Va servir des dieux étrangers ! 20 Oh ! que mon sang ne tombe pas en terre loin de la face de l'Eternel ! Car le roi d'Israël s'est mis en marche pour chercher une puce, comme on chasserait une perdrix dans les montagnes.

21 Saül dit : J'ai péché ; reviens, mon fils David, car je ne te ferai plus de mal, puisqu'en ce jour ma vie a été précieuse à tes yeux. J'ai agi comme un insensé, et j'ai fait une grande faute. 22 David répondit : Voici la lance du roi ; que l'un de tes gens vienne la prendre. 23 L'Eternel rendra à chacun selon sa justice et sa fidélité ; car l'Eternel t'avait livré aujourd'hui entre mes mains, et je n'ai pas voulu porter la main sur l'oint de l'Eternel. 24 Et comme aujourd'hui ta vie a été d'un grand prix à mes yeux, ainsi ma vie sera d'un grand prix aux yeux de l'Eternel et il me délivrera de toute angoisse. 25 Saül dit à David : Sois béni, mon fils David ! tu réussiras dans tes entreprises. David continua son chemin, et Saül retourna chez lui.

David dans le pays des Philistins.

27 David dit en lui-même : je périrai un jour par la main de Saül ; il n'y a rien de mieux pour moi que de me réfugier au pays des Philistins, afin que Saül renonce à me chercher encore dans tout le territoire d'Israël ; ainsi j'échapperai à sa main. 2 Et David se leva, lui et les six cents hommes qui étaient avec lui, et ils passèrent chez Akisch, fils de Maoc, roi de Gath. 3 David et ses gens restèrent à Gath auprès d'Akisch ; ils avaient chacun leur famille, et David avait ses deux femmes, Achinoam de Jizreel, et Abigaïl de Carmel, femme de Nabal. 4 Saül, informé que David s'était enfui à Gath, cessa de le chercher.

Séjour à Tsiklag, excursions contre divers peuples.

5 David dit à Akisch : Si j'ai trouvé grâce à tes yeux, qu'on me donne dans l'une des villes du pays un lieu où je puisse demeurer ; car pourquoi ton serviteur habiterait-il avec toi dans la ville royale ? 6 Et ce même jour Akisch lui donna Tsiklag. C'est pourquoi Tsiklag a appartenu aux rois de Juda jusqu'à ce jour. 7 Le temps que David demeura dans le pays des Philistins fut d'un an et quatre mois.

8 David et ses gens montaient et faisaient des incursions chez les Gueschuriens, les Guirziens et les Amalécites ; car ces nations habitaient dès les temps anciens la contrée, du côté de Schur et jusqu'au pays d'Egypte. 9 David ravageait cette contrée ; il ne laissait en vie ni homme ni femme, et il enlevait les brebis, les bœufs, les ânes, les chameaux, les vêtements, puis s'en retournait et allait chez Akisch. 10 Akisch disait : Où avez-vous fait aujourd'hui vos courses ? Et David répondait : Vers le midi de Juda, vers le midi des Jerachmeélites et vers le midi des Kéniens. 11 David ne laissait en vie ni homme ni femme, pour les amener à Gath ; car, pensait-il, ils pourraient parler contre nous et dire : Ainsi a fait David. Et ce fut là sa manière d'agir tout le temps qu'il demeura dans le pays des Philistins. 12 Akisch se fiait à David, et il disait : Il se rend odieux à Israël, son peuple, et il sera mon serviteur à jamais.

Guerre avec les Philistins ; David dans l'armée des Philistins.

28 En ce temps-là, les Philistins rassemblèrent leurs troupes et formèrent une armée, pour faire la guerre à Israël. Akisch dit à David : Tu sais que tu viendras avec moi à l'armée, toi et tes gens. 2 David répondit à Akisch : Tu verras bien ce que ton serviteur fera. Et Akisch dit à David : Aussi je te donnerai pour toujours la garde de ma personne. 3 Samuel était mort ; tout Israël l'avait pleuré, et on l'avait enterré à Rama, dans sa ville. Saül avait ôté du pays ceux qui évoquaient les morts et ceux qui prédisaient l'avenir.

Saül consulte une magicienne à En-Dor.

4 Les Philistins se rassemblèrent, et vinrent camper à Sunem ; Saül rassembla tout Israël, et ils campèrent à Guilboa. 5 A la vue du camp des Philistins, Saül fut saisi de crainte, et un violent tremblement s'empara de son cœur. 6 Saül consulta l'Eternel ; et l'Eternel ne lui répondit point, ni par des songes, ni par l'urim, ni par les prophètes. 7 Et Saül dit à ses serviteurs : Cherchez-moi une femme qui évoque les morts, et j'irai la consulter. Ses serviteurs lui dirent : Voici, à En-Dor il y a une femme qui évoque les morts. 8 Alors Saül se déguisa et prit d'autres vêtements, et il partit avec deux hommes. Ils arrivèrent de nuit chez la femme. Saül lui dit : Prédis-moi l'avenir en évoquant un mort, et fais-moi monter celui que je te dirai. 9 La femme lui répondit : Voici, tu sais ce que Saül a fait, comment il a retranché du pays ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l'avenir ; pourquoi donc tends-tu un piège à ma vie pour me faire mourir ? 10 Saül lui jura par l'Eternel, en disant : L'Eternel est vivant ! il ne t'arrivera point de mal pour cela. 11 La femme dit : Qui veux-tu que je te fasse monter ? Et il répondit : Fais moi monter Samuel.

12 Lorsque la femme vit Samuel, elle poussa un grand cri, et elle dit à Saül : Pourquoi m'as-tu trompée ? Tu es Saül ! 13 Le roi lui dit : Ne crains rien ; mais que vois-tu ? La femme dit à Saül : je vois un dieu qui monte de la terre. 14 Il lui dit : Quelle figure a-t-il ? Et elle répondit : C'est un vieillard qui monte et il est enveloppé d'un manteau. Saül comprit que c'était Samuel, et il s'inclina le visage contre terre et se prosterna.

15 Samuel dit à Saül : Pourquoi m'as-tu troublé, en me faisant monter ? Saül répondit : Je suis dans une grande détresse : les Philistins me font la guerre, et Dieu s'est retiré de moi ; il ne m'a répondu ni par les prophètes ni par des songes. Et je t'ai appelé pour que tu me fasses connaître ce que je dois faire. 16 Samuel dit : Pourquoi donc me consultes-tu, puisque l'Eternel s'est retiré de toi et qu'il est devenu ton ennemi ? 17 L'Eternel te traite comme je te l'avais annoncé de sa part ; l'Eternel a déchiré la royauté d'entre tes mains, et l'a donnée à un autre, à David. 18 Tu n'as point obéi à la voix de l'Eternel, et tu n'as point fait sentir à Amalek l'ardeur de sa colère : voilà pourquoi l'Eternel te traite aujourd'hui de cette manière. 19 Et même l'Eternel livrera Israël avec toi entre les mains des Philistins. Demain, toi et tes fils, vous serez avec moi, et l'Eternel livrera le camp d'Israël entre les mains des Philistins.

20 Aussitôt Saül tomba à terre de toute sa hauteur, et les paroles de Samuel le remplirent d'effroi ; de plus, il manquait de force, car il n'avait pris aucune nourriture de tout le jour et de toute la nuit.

21 La femme vint auprès de Saül, et, le voyant très effrayé, elle lui dit : Voici, ta servante a écouté ta voix ; j'ai exposé ma vie, en obéissant aux paroles que tu m'as dites. 22 Ecoute maintenant, toi aussi, la voix de ta servante, et laisse-moi t'offrir un morceau de pain, afin que tu manges pour avoir la force de te mettre en route. 23 Mais il refusa, et dit : Je ne mangerai point. Ses serviteurs et la femme aussi le pressèrent, et il se rendit à leurs instances. Il se leva de terre, et s'assit sur le lit. 24 La femme avait chez elle un veau gras, qu'elle se hâta de tuer ; et elle prit de la farine, la pétrit, et en cuisit des pains sans levain. 25 Elle les mit devant Saül et devant ses serviteurs. Et ils mangèrent. Puis, s'étant levés, ils partirent la nuit même.

Psaumes 116

116 J'aime l'Eternel, car il entend
Ma voix, mes supplications ;

2 Car il a penché son oreille vers moi ;
Et je l'invoquerai toute ma vie.

3 Les liens de la mort m'avaient environné,
Et les angoisses du sépulcre m'avaient saisi ;
J'étais en proie à la détresse et à la douleur.

4 Mais j'invoquai le nom de l'Eternel :
O Eternel, sauve mon âme !

5 L'Eternel est miséricordieux et juste,
Notre Dieu est plein de compassion ;

6 L'Eternel garde les simples ;
J'étais malheureux, et il m'a sauvé.

7 Mon âme, retourne à ton repos,
Car l'Eternel t'a fait du bien.

8 Oui, tu as délivré mon âme de la mort,
Mes yeux des larmes,
Mes pieds de la chute.

9 Je marcherai devant l'Eternel,
Sur la terre des vivants.

10 J'avais confiance, lorsque je disais : Je suis bien malheureux !

11 Je disais dans mon angoisse :
Tout homme est trompeur.

12 Comment rendrai-je à l'Eternel
Tous ses bienfaits envers moi ?

13 J'élèverai la coupe des délivrances,
Et j'invoquerai le nom de l'Eternel ;

14 J'accomplirai mes vœux envers l'Eternel,
En présence de tout son peuple.

15 Elle a du prix aux yeux de l'Eternel,
La mort de ceux qui l'aiment.

16 Ecoute-moi, ô Eternel ! car je suis ton serviteur,
Ton serviteur, fils de ta servante.
Tu as détaché mes liens.

17 Je t'offrirai un sacrifice d'actions de grâces,
Et j'invoquerai le nom de l'Eternel ;

18 J'accomplirai mes vœux envers l'Eternel,
En présence de tout son peuple,

19 Dans les parvis de la maison de l'Eternel,
Au milieu de toi, Jérusalem !
Louez l'Eternel !

Proverbes 15.1-2

15 Une réponse douce calme la fureur,
Mais une parole dure excite la colère.

2 La langue des sages rend la science aimable,
Et la bouche des insensés répand la folie.

Luc 18.18-43

Le jeune homme riche.

18 Un chef interrogea Jésus, et dit : Bon maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ? 19 Jésus lui répondit : Pourquoi m'appelles-tu bon ? Il n'y a de bon que Dieu seul. 20 Tu connais les commandements : Tu ne commettras point d'adultère ; tu ne tueras point ; tu ne déroberas point ; tu ne diras point de faux témoignage ; honore ton père et ta mère. 21 J'ai, dit-il, observé toutes ces choses dès ma jeunesse. 22 Jésus, ayant entendu cela, lui dit : Il te manque encore une chose : vends tout ce que tu as, distribue-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis, viens, et suis-moi. 23 Lorsqu'il entendit ces paroles, il devint tout triste ; car il était très riche. 24 Jésus, voyant qu'il était devenu tout triste, dit : Qu'il est difficile à ceux qui ont des richesses d'entrer dans le royaume de Dieu ! 25 Car il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu. 26 Ceux qui l'écoutaient dirent : Et qui peut être sauvé ? 27 Jésus répondit : Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu.

L'héritage de la vie éternelle.

28 Pierre dit alors : Voici, nous avons tout quitté, et nous t'avons suivi. 29 Et Jésus leur dit : Je vous le dis en vérité, il n'est personne qui, ayant quitté, à cause du royaume de Dieu, sa maison, ou sa femme, ou ses frères, ou ses parents, ou ses enfants, 30 ne reçoive beaucoup plus dans ce siècle-ci, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle.

Jésus annonce sa mort et sa résurrection.

31 Jésus prit les douze auprès de lui, et leur dit : Voici, nous montons à Jérusalem, et tout ce qui a été écrit par les prophètes au sujet du Fils de l'homme s'accomplira. 32 Car il sera livré aux païens ; on se moquera de lui, on l'outragera, on crachera sur lui, 33 et, après l'avoir battu de verges, on le fera mourir ; et le troisième jour il ressuscitera. 34 Mais ils ne comprirent rien à cela ; c'était pour eux un langage caché, des paroles dont ils ne saisissaient pas le sens.

Guérison d'un aveugle à Jéricho.

35 Comme Jésus approchait de Jéricho, un aveugle était assis au bord du chemin, et mendiait. 36 Entendant la foule passer, il demanda ce que c'était. 37 On lui dit : C'est Jésus de Nazareth qui passe. 38 Et il cria : Jésus, Fils de David, aie pitié de moi ! 39 Ceux qui marchaient devant le reprenaient, pour le faire taire ; mais il criait beaucoup plus fort : Fils de David, aie pitié de moi ! 40 Jésus, s'étant arrêté, ordonna qu'on le lui amène ; et, quand il se fut approché, 41 il lui demanda : Que veux-tu que je te fasse ? Il répondit : Seigneur, que je recouvre la vue. 42 Et Jésus lui dit : Recouvre la vue ; ta foi t'a sauvé. 43 A l'instant il recouvra la vue, et suivit Jésus, en glorifiant Dieu. Tout le peuple, voyant cela, loua Dieu.